I’M NOT GISELLE CARTER

52 prodiges, 12 miracles, une chute et quelques révélations.

CRÉATION  2022

Mise en scène et direction artistique : Marlène Llop
Texte : Manu Berk
Musique et Création Sonore : Arthur Daygue
Voix, chant : Pina Wood
Danse : Ji in Gook
Installation, Jeu, Vidéo  : Jérôme Coffy
Installation, Jeu, Lumière : Laurie Fouvet



︎ DOSSIER ARTISTIQUE


︎ STORIES VIDEOS


︎ INTERVIEWS


︎ DOSSIER ARTISTIQUE VERSION PDF

















Marlène Llop et le collectif continuent leur exploration des espaces, une écriture poétique et plurielle, brève et éclatée. Ils déploient ici un imaginaire étrange, fantomatique qui ne cesse de s’inspirer de l’art, de la philosophie, des croyances et de la pop culture.

Sur un terrain, non-loin de nulle-part, la mort de Beyoncé tombe du ciel. Commence une série de prodiges et de miracles. Une traversée de théorèmes surnaturels proche du conte urbain. Ces fragments d'aujourd'hui se vivent comme des petits éclats de météorites ou des tableaux de la renaissance tombés du camion.

Entre installation, concert et performance, le public sera invité à se glisser sur un monde habité d’étranges présences, d’apparitions nocturnes : une procession, une voiture ovni, des fantômes, un prêche sur un stabat mater, une pluie magique, un trou noir… Une sorte d'odyssée poétique de notre espace mental.  

Un questionnement sur nos superstitions, notre rapport aux icônes 2.0 car dans cette somme astronomique d'images, on ne voit plus rien … qu’un halo lumineux.

Ce projet est un prétexte à inventer nos propres mythos, à s'amuser à nouveau des codes, des lumières et des ombres. Se laisser emporter par l'esprit d'un lieu, un lieu normal et y trouver sa para-normalité, ses souterrains, ses surfaces, et imaginer qu'on entende une voix, des chants...

Prévu pour une sortie sur l’été 2022, I’m not Giselle Carter est encore à ce jour à la recherche de partenaires pour l’accompagner dans sa production.

Mark