INFORMATION GÉNÉRALE

Compagnie : BallePerdueCollectif
Titre : GORA!
Sous-titre : Un selfie au milieu des Sioux
Forme : Parole vivante et Concert
Durée : 60min à partir de 14 ans


DISTRIBUTION

Mise en scène, Orchestration : Marlène Llop
Texte : Manu Berk
Composition musicale et live : Clément Danais, Ander Fernandez
Récitants et vidéo : Jérôme Coffy, Ander Fernandez
Lumière : Laurie Fouvet
Costume : Lucile Gardie
Production : Charles Bodin



SYNOPSIS

Gora ! est un drapeau planté au milieu d’une petite histoire. Celle d'un gamin qui, sur son île imaginaire, nous raconte l'intimité de sa petite guérilla. Un gamin admiratif des poings levés, des oeuvres d'art, des cagoules, des sioux, du skate, des apnées comme dans le Grand bleu et de sa mère à la double pédale.


EXTRAIT TEXTE 1

Vous entendez le cri des cavaliers vandales ? Vous les voyez  ces fumées rouges, ces slogans, ces drapeaux, ces banderoles, ces coups de peintures blanches et ces grosses lettres noires qui dégoulinent sur les murs. Je te préviens :
ICI VIVENT DES SIOUX

La magie commence là dans ce royaume qui hurle ASKATASUNA ! LIBERTE !
Mais ici,  pas de super héros ni de monstres zombies ni de soucoupes volantes mais des guerriers qui parlent une langue magique, un langage codé.

Vous allez assister à un petit trip d'un gamin qui tout en mangeant des Chocapic, observe son monde comme une œuvre d'art. Fasciné.
LE GAMIN ICI C'EST MOI. Je suis né en 1984 sur un skate avec des yeux grand ouvert au milieu d'une histoire qui m'ait trop grande. »



PRESSE

Le Clou dans la planche -  Marc Vionnet

 … La mise en scène de Marlène Llop privilégie la simplicité et la recherche d’images. L’immense halle de la Cartoucherie s’accorde parfaitement avec la poésie urbaine du texte de Manu Berk. Un étrange ballet fait de drapeaux noirs et de skate-culture, où la liberté de choisir procure un mélange détonnant de styles et de mots. Un dispositif d’étendard-écran permet de projeter des images en contre-point des idées. Le récit zigzague entre slam et lecture, musique instrumentale et moments de silence, tableaux de maîtres et pop-culture. Ces flèches verbales sont tendues comme un arc vers une cible poudrière. On s’identifie à cet enfant colère qui cherche des modèles, et au regard ironique de l’adulte devenu. Un personnage attachant, dont les multiples facettes sont portées par Ander Fernandez et surtout Jérôme Coffy, gueule de Kassovitz sous son bonnet de skateur. Les mots sont délibérément choisis, et le mélange guérilla politique / guérilla culturelle engendre un cocktail atypique, avec ses moments de transe et d’accalmie. Beaucoup de personnalité et de maturité dans ce collectif toulousain…




RETOUR ACCUEIL
TEASER



TÉLÉCHARGEMENT



DOSSIER ARTISTIQUE

DOSSIER DE MÉDIATION

RÉFÉRENCES

PLAN D’IMPLANTATION

FICHE TECHNIQUE

VISUELS  :


Télécharger la version HD


MENTIONS LEGALES

Production :
Collectif BallePerdue


Production déléguée :
L’Usine – CNAREP Tournefeuille


Coproduction et résidence :
_Hameka / Fabrique des Arts de la rue – Communauté d’agglomération du Pays Basque

_L’Abattoir / Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public – Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur- Saône

_L’Usine / Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public – Pôle Arts de la Rue de Tournefeuille - Toulouse Métropole

_L’espace Périphérique / Mairie de Paris – Parc de la Villette

_La Factorie / Maison de la poésie de Normandie

_Espace Niessen / Centre culturel d’Errenteria

_Derrière le Hublot / Pôle Arts de la Rue Midi-Pyrénées Capdenac.


Avec le soutien de :
Ministère de la culture / DGCA
Direction régionale des affaires culturelles d’Occitanie
Région Occitanie
Département de Haute Garonne
SPEDIDAM

Emmaus Labarthe sur Lèze / Toulouse
Mark